La Croix-Rouge française lance une campagne au cœur des réalités des nouveaux publics précaires avec Epoka.

Croix rouge

Une campagne d’appel aux dons marquée par la vague de précarité due à la crise

La campagne d’appel aux dons de la Croix-Rouge française arrive cette année dans un contexte de précarité inédit. 1,3 million de nouvelles personnes déclare ne plus s’en sortir, s’ajoutant aux plus de 9,3 millions de Français qui vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Triste conséquence de la crise sanitaire qui engendre une crise économique et sociale d’envergure, et qui est appelée à devenir encore plus dramatique dans les mois à venir...

+ 1,3 million de personne déclare ne plus s’en sortir depuis la crise sanitaire 

+ 20-25% de demandes d’aides alimentaires

 

L’apparition de nouveaux profils de demandeurs

Auto-entrepreneurs sans clients, intérimaires et saisonniers sans missions, salariés en CDD non renouvelés, étudiants privés de petits boulots vitaux, familles monoparentales vivant en précarité avec enfants… Ces dernières semaines, la Croix-Rouge a vu affluer des personnes qui étaient autonomes en janvier et qui ont basculé dans l'aide sociale alors qu'elles ne s'y attendaient pas.

 

Pour la première fois, une campagne Croix-Rouge française d’appel aux dons et à la mobilisation dans un esprit documentaire

Face à cette situation inédite, la Croix-Rouge française et Epoka ont pris le parti d’aller au plus proche de la réalité et de donner la parole à ces nouveaux publics.
Six témoignages ont été recueillis à fleur de peau avec bienveillance et pudeur afin d’illustrer la vie de ceux pour qui tout a basculé. Trois personnes qui gagnaient leur vie et devenues soudainement précaires avec, en parallèle, trois bénévoles de la Croix-Rouge française témoins de cette crise et qui, au-delà de l’aide alimentaire, ont à cœur d’accompagner, de protéger et de relever ces personnes afin de leur éviter de basculer davantage.

La campagne résolument authentique se déploiera massivement en digital et social media jusqu’à la fin de l’année à travers 6 films courts de 30 secondes : les 3 films personnes accompagnées (Antoine, Sarah et Christine) et les 3 films bénévoles (Constance, Anne-Marie et Christian). 3 films longs de 2 mn développeront davantage le parcours des 3 premiers protagonistes. L’ensemble appuyé par une campagne display.